Entretenir sa mémoire

Communiquer avec les autres, acquérir des connaissances, les mémoriser, raisonner, penser : tout cela se rapporte aux « fonctions cognitives ». Celles-ci sont primordiales quelque soit notre âge, tout au long de la vie. Il est donc important que notre cerveau soit stimulé : plus il conserve ses capacités, plus il s’adapte en souplesse aux événements, plus notre fonctionnement cognitif est performant.

peps-eureka-2Après 60 ans, environ 65% des personnes de plus de 60 ans se plaignent de petits trous de mémoire : égarer ses clefs, entrer dans une pièce en ayant oublié ce qu’on venait y chercher, ne pas réussir à mettre un nom sur un visage…

La plupart du temps ce n’est pas un phénomène grave, juste un manque d’entraînement des fonctions cérébrales :
la mémoire ne s’use que si on ne s’en sert pas !

Un esprit sain dans un corps sain

De nombreux facteurs influencent le fonctionnement de la mémoire.

Les ennemis de la mémoire :

  • Le vieillissement des organes sensoriels,
  • Les excès et carences de toutes sortes,
  • La baisse de la motivation,
  • L’appauvrissement des relations sociales,
  • L’absence d’interaction avec les autres fonctions cognitives.

Il n’existe pas de traitement médicamenteux « Anti vieillissement » ni présumé efficace pour doper la mémoire. Beaucoup de travaux s’attachent à mettre au point des molécules destinées à diminuer les troubles de la mémoire, en particulier chez les personnes âgées. Mais, dans le cas des personnes exemptes de pathologies, plutôt que de chercher à stimuler la mémoire par des comprimés, il est préférable, à tout âge, de la cultiver. Il existe quelques alliés naturels, simples et non coûteux dont chacun peut tester par lui-même et sur lui-même les effets bénéfiques. Ces facteurs participent à une bonne santé générale et une bonne santé cognitive en particulier.

Les 11 alliés du mieux vivre et de la mémoire :

  • Activité intellectuelle,
  • Environnement familial,
  • Patrimoine génétique,
  • Équilibre,
  • Vision, audition,
  • Environnement social,
  • Activité physique,
  • Sommeil,
  • Nutrition,
  • Loisirs, projets,
  • Affectivité, sexualité,

Comment cultiver sa mémoire

Entretenir une vie sociale active, maintenir sa curiosité en éveil, développer ses centres d’intérêt contribuent fortement à garder sa mémoire vive et alerte. Pensez aux spectacles, concerts, expositions, conférences, des activités culturelles qui stimulent le cerveau et la mémoire.

De plus, la mémoire est comme un muscle, elle a besoin d’exercice quotidien.
Certaines activités de loisirs favorisent la gymnastique cérébrale :

  • Les jeux (cartes, de société, de lettres…) nous obligent à déployer une stratégie, à faire appel à notre mémoire, à enrichir notre vocabulaire…
  • La lecture nous permet de développer nos facultés de concentration, nos capacités de raisonnement et d’association d’idées.

Et n’oubliez pas qu’une bonne hygiène de vie joue également en faveur d’une bonne mémorisation : une alimentation variée et équilibrée, activité physique régulière et sommeil de qualité.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas participer à nos ateliers, notamment PEPS Eurêka et les rencontres à la carte sur la thématique Mémoire.